Nouvelles | 16-02-2015
Droits des Paysans

Des paysans et travailleurs rurales réclament l’application de leurs droits comme gardiens de la Terre Mère

Des représentants des paysans, peuples indigènes, pastoralistes, artisans pêcheurs et des ouvriers agricoles du monde entier présentent une Déclaration conjointe sur les droits des paysans et autres personnes travaillant dans les zones rurales

Photo © Mario Macías, Guayaquil (Équateur).

Le 5 fevrier 2015, FIAN International, accompagné par le CETIM, d'autres organisations de droits humains, et représentants des paysans, des peuples indigènes, des pastoralistes, des artisans pêcheurs et des ouvriers agricoles du monde entier ont prevú une a une Déclaration conjointe à la deuxième session du groupe de travail intergouvernemental à composition non-limitée pour une déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans et autres personnes travaillant dans les zones rurales.

La déclaration conjointe indique: "Nous nous sommes engagés depuis de nombreuses années dans un esprit constructif dans ce processus de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans et autres personnes travaillant dans les zones rurales, depuis nos champs, nos pâturages, nos lieux de travail partout dans le monde, et ici à Genève. Nous sommes heureux de constater que le processus est en cours et que les contributions de nombreux États et des organisations de la société civile ont été constructives.

En 2014, la Résolution 26/26 du Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies donnait mandat à ce groupe de travail intergouvernemental pour négocier, achever et soumettre au Conseil un projet de déclaration ONU sur les droits des paysans et autres personnes travaillant dans les zones rurales. Ce mandat consistait à expliciter et consolider les droits humains des paysans et autres personnes travaillant dans les zones rurales en vue de les promouvoir et de les protéger.

Nous estimons que dans la Déclaration, les droits universels devraient s'étendre aux paysans et autres personnes travaillant dans les zones rurales afin de combler les déficits normatifs en matière de protection. Elle devrait également permettre de corriger toutes les lacunes futures et de mettre ainsi un terme aux pratiques discriminatoires affectant les paysans et autres personnes travaillant dans les zones rurales."

Lisez la déclaration conjointe intégrale...

Cette déclaration conjointe a été élaborée par La Via Campesina, The International Union of Food, Agricultural, Hotel, Restaurant, Catering, Tobacco and Allied Workers' Associations (IUF), World Forum of Fisher Peoples (WFFP), The World Alliance of Mobile Indigenous Peoples (WAMIP), International Indian Treaty Alliance (IITF), Federation of Rural Adult Catholic Movements (FIMARC), Centre Europe - Tiers Monde Cetim (CETIM), FIAN International, Centro de Estudios Legales y Sociales (CELS).

Fichiers:
2015 02 05 FR Joint statement - 2nd OEIWG on the rights of peasants and other people working in rural areas16.3 K